dimanche, juin 18, 2006

Gabriel Marcel : S'engager...

Pour un Gabriel Marcel, autre penseur chrétien du XXe siècle, l'engagement est fondamentalement une « fidélité créatrice ». Il ajoutera : s'engager n'est pas avoir toujours plus, mais être davantage ; s'engager, ce n'est pas posséder, mais recevoir. A l'extrême limite, « être, c'est aimer ». L'engagement est une participation à l'existence d'autrui, à la croissance d'autrui, à la liberté d'autrui.

On perçoit dans ces propos toute la profondeur qu'à le mot être chez Gabriel Marcel. L'engagement est en soi à la fois quitter l'avoir et s'exposer dans l'être, dans l'abîme inconnu de l'existence, où l'on n'est plus pour soi mais pour l'autre, tout en restant soi, pleinement soi...

Balises : Gabriel Marcel, Décentrement, Engagement

2 commentaires:

Père Walter Covens a dit…

Permettez-moi de vous signaler une petite faute de frappe dans "engagegement"

klod a dit…

Merci, c'est corrigé...
Claude